Nouvelles

16 Avril 2020

Au creux de l'oreille

Un projet spécial émerge

Se faire lire un extrait de texte au creux de l'oreille par un.e comédien.ne

En raison de la période trouble que nous traversons, le Périscope répond à l'appel de Marie-Josée Bastien et Linda Laplante pour multiplier les lectures à travers le Québec et faire du bien aux citoyen.ne.s confiné.e.s. Le Périscope est heureux de chapeauter un projet artistique et humain de cette importance.

Depuis le 23 mars, en France, le Théâtre La Colline (Wajdi Mouawad) a mis en place un mouvement permettant la création de liens artistiques et humains malgré le confinement. L'initiative a fait "des petits", dont la branche québécoise coordonnée par Marie-Hélène Gendreau et son équipe du Périscope, en collaboration avec Catherine Hughes et Nicolas Gendron.

Comment ça fonctionne avec le Périscope Au creux de l'oreille - au Québec

Pour en savoir plus sur les comédiennes et les comédiens participant.e.s et sur le mode de fonctionnement, consultez notre page Internet. Toutes les informations en lien avec ce mouvement y sont maintenues à jour quotidiennement.

Visitez notre page Au creux de l'oreille

--Témoignage--

 

« …il y a quelqu’un au bout des mots… » Hélène Dorion 


Cette expérience, c’est du donnant-donnant!

Cela m’apporte autant que ce que j’offre.

Ma voix, je la dépose, j’espère, comme un baume au creux de l’oreille de tous ces gens.

De plus, je crois que cette expérience n’est pas si loin du théâtre.

Nous offrons aux auditeurs, la magie des mots, la découverte d’un texte , d’un extrait d’un roman, un poème…

Un humain qui s’adresse à un autre humain en lui donnant un souffle de poésie dans sa journée.

Ce partage est riche.

Si ce petit geste vient adoucir cette période sombre de notre existence, c’est un plus dans ma vie.

J’ai lu un court texte à un auditeur brésilien qui parlait peu le français. Après avoir raccroché, je trouvais que je lui avais offert peu de mots. J’ai donc decidé de lui envoyer deux poèmes que j’ai enregistrés. Il m’a réecrit pour me dire qu’il les écoutait en boucle dans sa voiture et que c’était pour lui un moment de bonheur dans sa journée.

Là est ma récompense!

Linda Laplante