LabOuverts

LABOUVERTS

Les LabOuverts sont des résidences pour des compagnies de théâtre de passage au Périscope. À l’issue de ces laboratoires de création, une présentation devant public d’une partie de leur recherche est prévue. Celle-ci permet aux artistes de recueillir des impressions et des commentaires en vue de pousser leur travail plus loin.

Les LabOuverts : une invitation à festoyer la création dans sa pulsion primitive et non achevée.


SAISON 2020/2021

Les présentations sont gratuites et une contribution volontaire de 15$ est suggérée.

Jouvence 26 et 27 septembre 2020 / 20 h / Salle principale

Fresque tragique et surréaliste de la condition humaine 

Jouvence est un laboratoire multidisciplinaire en chantier portant sur l'expérience humaine à une époque où l’échec du rêve américain rencontre la mort de Dieu. Entre théâtre, rap, chant lyrique et projections, cette création se veut une fresque éclatée aux accents tragiques et surréalistes faisant état d'un mal-être profond, et d’où on trouve des échos autant dans les écrits de Camus que dans un épisode d'Occupation Double.  

Compagnies La Grosse Affaire en collaboration avec Théâtre Astronaute / Idée originale et mise en scène Étienne La Frenière / Assistance à la mise en scène Véronic Marticotte / Interprétation et collaboration à la création  Ariel Charest, Gaïa Cherrat Naghshi, Victor Choinière Champigny, Vincent Kearney Deschênes et Élie St-Cyr / Chant Lyrique Gabriel Provencher / Lumière et projection vidéo  Emile Beauchemin / Décors Aurélie Marcoux / Costumes et accessoires Delphine Gagné / Conception musicale JeanCoeur, Vincent Kearney Deschênes et Gabriel Provencher / Direction musicale JeanCoeur / Direction technique Emile Beauchemin / Direction de production Véronic Marticotte / Conseils dramaturgiques Marie-Ève Lussier

Ce laboratoire est réalisé grâce au soutien de la mesure Première Ovation de la Ville de Québec.


Vivarium(s) Nouvelles dates à venir en raison de la pandémie de COVID-19

Déambulatoire performatif et multidisciplinaire sur l'importance et l'impact d'une visibilité LGBTQ+.
Quatre départs de groupes de 10 personnes de 18 h à 19 h.

Vivarium(s) est une installation déambulatoire multidisciplinaire s’inspirant de l’approche scientifique consistant à observer un sujet à travers une cage ou un bocal. Travaillant les différentes facettes se rattachant au fait d’être, malgré soi, un représentant d'une diversité LGBTQ+, Kill ta peur souhaite présenter le couteau à double tranchant de ce rôle important, mais qui nécessite d’exposer sans compromis une part de son intimité. Des artistes de divers horizons réaliseront des performances autour de ce sujet dans différentes stations à travers le Théâtre.

Compagnie Kill ta peur / Idée originale Lé Aubin / Mise en scène Lé Aubin / Scénographie Gabriel Cloutier Tremblay / Interprètes Gabriel Cloutier Tremblay, Philip Després, Marilyn Laflamme, Gabriel Paquet, Marjorie Pedneault et Sarah Villeneuve-Desjardins


Avant l'heure mauve Nouvelles dates à venir en raison de la pandémie de COVID-19

Un western contemporain impitoyable où se révèle la parole des femmes à l’heure des choix.

Après avoir eu la chance de présenter une lecture intégrale du texte Avant l’heure mauve dans le cadre de l’édition 2019 des Chantiers / constructions artistiques, le Collectif À pleins poumons revient pour une seconde étape de création. Une guerre sanglante ravage l’arrière-pays et les bêtes se meurent dans les champs. Dans un ranch perdu aux confins du désert, six femmes se voient offrir, l’espace d’une nuit, la chance de changer le cours de l’histoire quand le général, homme de guerre sans pitié, se retrouve ligoté au beau milieu de la grange de Margot Hutson. Avec Avant l’heure mauve, puissant cri du cœur d’une auteure de Québec, le Collectif À pleins poumons vous convie à plonger dans un huis clos oppressant, à la sonorité provocante, où se révèle au grand jour la parole implacable, violente et colérique de femmes fortes à l’heure des choix. 

Compagnie Collectif À pleins poumons / Texte Maude Bégin-Robitaille / Mise en scène Sophie Thibeault / Distribution Frédérique Bradet, Catherine Côté, Odile Gagné-Roy, Érika Gagnon, Nicolas Létourneau, Véronika Makdissi-Warren et Angélique Patterson / Assistance à la mise en scène Blanche Gionet-Lavigne / Conception sonore Josué Beaucage / Scénographie Karine Galarneau / Lumière et vidéo Keven Dubois / Conseils dramaturgiques Philippe Savard


SAISON 2019/2020

Marie Stuart – Les Écornifleuses - 8 novembre 2019 / Formule 5 à 7 / Studio Marc-Doré

En travaillant librement l’adaptation italienne de Dacia Maraini, Les Écornifleuses offrent à un duo de comédiennes des rôles forts et puissants, en plus de disposer d’une œuvre solide avec de multiples possibilités formelles et esthétiques. Marie Stuart, reine d’Écosse, est en conflit avec Elisabeth 1re, sa cousine et reine d’Angleterre, qui ordonna la sentence de ses 18 années de captivité. Entre ces deux lionnes chargées de haine, de soif de pouvoir, d’envie, mais aussi d’amour, de sororité, de sensualité et de féminité, le texte pose le regard sur un temps passé et questionne l’évolution de notre époque.

Le Centre de tri – L’Apex Théâtre - 6 décembre 2019 / Formule 5 à 7 / Studio Marc-Doré

L’Apex Théâtre s’attaque à la prise de parole et au langage à l’ère des réseaux sociaux. À une époque où tout évolue à une vitesse folle, les mots ne trouvent plus nécessairement la même résonance en chacun de nous. Il y a autant d’univers linguistiques qu’il y a d’individus et plus le discours passe par le raccourci, plus les interprétations peuvent varier. Il est devenu impératif d’entamer une discussion sur l’impact de nos nouvelles méthodes de communication. C’est à travers un parcours à mi-chemin entre le documentaire et les installations ludiques que L’Apex vous propose de prendre part à la conversation.

SAISON 2018 - 2019

At  the  end,  everybody’s  fucking! —  Olivier  Arteau 26  octobre  2018  /  Formule  5  à  7  /  Studio  Marc-Doré

À  la  suite  d’une  formation  théâtrale  d’un  an  en  Biélorussie,  l’artiste  interdisciplinaire  Olivier  Arteau  pousse  ici  sa  réflexion  sur  l’importance  du  langage,  de  l’écoute  et  des  manières  de  se  mouvoir  lors  d’une  première  rencontre. L’idée  de  départ  est  simple  :  explorer  les  enjeux  de  la  rencontre  entre  deux  inconnus  ne  partageant  pas  la  même  langue,  ni  les  mêmes  codes  sociaux.  Comment  parviendront-ils  à  développer  un  dialecte  qui  leur  permettra  de  s’entraider,  d’échanger  sur  leur  vision  respective  du  monde  actuel  et  finalement,  de  se  comprendre?  Devant  la  barrière  du  langage,  l’art  devient  un  point  de  ralliement  pour  saisir  ce  qui  nous  unit  en  tant  que  citoyens  du  monde. 
Merci au CALQ et à la Ville de Laval pour leur soutien! 

Projet  HLA  —  Guillaume  Pepin 30  novembre  2018  /  Formule  5  à  7  /  Studio  Marc-Doré
Au  rythme  d’une  partition  musicale  électronique,  Nicolas  Fretel  signe  une  histoire  intimement  touchante  pour  le  créateur  Guillaume  Pepin  :  celle  de  tuer  la  source  de  nos  désordres  intérieurs,  celle  d’un  être  blessé,  sous  la  tutelle  d’une  famille  aux  apparences  conservatrices,  qui  rejette  la  vie  qu’on  lui  a  imposée. La  pièce  met  en  scène  une  famille  de  trois  personnes  :  le  père,  la  mère  et  le  fils.    Un  an  après  le  meurtre  du  père,  commis  par  la  mère  et  le  fils,  ces  derniers  revivent  en  boucle  la  scène  fatidique,  tout  en  manipulant  les  souvenirs  d’un  passé  indélébile.   

Marathon  —  Maxime  Beauregard-Martin 14  décembre  2018 à 20 h  /  Studio  Marc-Doré
En  plein  cœur  du  centre-ville  de  Québec,  un  artiste  d’avant-garde  entreprend  de  pulvériser  le  record  Guinness  de  la  plus  longue  lecture  en  continu.  À  quelques  coins  de  rue,  Patricia  a  des  raisons  de  croire  que  le  responsable  de  l’éclat  de  son  pare-brise  est  bien  l’un  des  spectateurs  de  la  performance.  Munie  d’une  batte  de  baseball  et  d’une  rage  latente  qui  ne  la  quitte  plus  depuis  sa  crise  d’adolescence,  elle  fait  irruption  dans  la  salle  pour  retrouver  son  bourreau.  Patricia  interrompt  la  lecture,  le  Guinness  est  compromis  et  la  bénévole  à  l’accueil  se  meurt  de  culpabilité  de  l’avoir  laissée  entrer.
 

Saison 2016-2017

Foreman : une parole masculine rarement entendue

Présentation au Studio Marc Doré, samedi 17 décembre à 17 h, entrée libre

Le premier LabOuvert sera celui de Foreman, résultat de cinq jours de création entre les murs du Périscope et d'entrevues avec 25 hommes, 2 rédacteurs publicitaires et une sexologue. Le collectif Mon père est mort et l'auteur Charles Fournier présenteront un happening pluridisciplinaire s'adressant sans tabou aux hommes.

Cinq interprètes masculins se compromettront et mettront de côté leur masculinité pour montrer ce qu’ils ont dans le ventre. « Une performance exigeante sur fond de scies sauteuses et du Lac des cygnes, le résultat du mariage de Hulk et Taylor Swift, le croisement entre un concours d’hommes forts et une longue lettre d’amour », explique Charles Fournier.

L’expérience de ce dernier sur les chantiers de construction et dans les usines est le point de départ de sa démarche artistique. Ce malaise de l’homme actuel est un sujet riche, complexe et délicat qui deviendra aussi le questionnement de la définition de l’homme d’aujourd’hui en plus de remettre en question les valeurs de la masculinité.

Texte et mise en scène : Charles Fournier
Interprètes : Charles Fournier, Vincent Roy, Miguel Fontaine, Olivier Arteau-Gauthier et Pierre-Luc Désilet 
Chorégraphie : Olivier Arteau-Gauthier
Musique : Vincent Roy  
 

Chapitres de la chute : Saga des Lehman Brothers, pièce fleuve en trois parties

Présentation au Studio Marc Doré, vendredi 5 mai à 17 h - Début de la présentation à 17 h 30
Formule festive 5 à 7
Entrée libre - contribution volontaire

Le deuxième LabOuvert présentera le résultat du travail de la compagnie Portrait-Robot et d'Olivier Lépine. Tiré de la pièce de théâtre du même nom de Stefano Massini, Chapitres de la chute retrace, de la naissance à la chute, l'histoire de l'empire Lehman Brothers et se développe sur plusieurs générations en mettant en scène près de deux siècles de capitalisme américain. « La force théâtrale et politique de Chapitres de la chute est de remettre l'humain au cœur de l'élaboration d'un système qui, aujourd'hui, nous apparaît dépourvu de visage. Il place celui-ci au milieu de la mer de chiffres », explique Olivier Lépine.

Après dix jours de création et d’exploration (du 24 avril au 5 mai) la première partie du texte, l'équipe de Chapitres de la chute présentera au public le résultat de son travail.

Texte : Stefano Massini
Traduction : Pietro Pizzuti
Mise en scène : Olivier Lépine
Équipe de création : Annabelle Pelletier Legros, Bruno Matte, Danielle Le Saux-Farmer, Jean- René Moisan, Josué Beaucage, Julie Lévesque, Maxime Perron, Mustapha Aramis, Olivier Lépine, Réjean Vallée et Vincent Champoux
Agent théâtral du texte : L'Arche Éditeur