Saison 2018-2019

Foreman

Du 16 avril au 4 mai 2019

Du mardi au samedi > 20h30
À l'exception des horaires du programme double

Présenté dans le Studio Marc-Doré
La durée du spectacle est de 1h50

Une gang de gars, amis sans qu’on sache trop ce qui les relie, que l’habitude tient ensemble. Après un événement malheureux, ils sentent le besoin de se retrouver ensemble sur une terre à bois. Entre règlements de compte, débordements virils, confidences et niaiseries, FOREMAN aborde avec humour et profondeur la difficulté à s’exprimer, les rapports de force inévitables dans un groupe d’hommes et la beauté de la fraternité.

Consultez le programme du spectacle 

Compagnie Mon père est mort
Texte et idée originaleCharles Fournier
Mise en scèneOlivier Arteau et Marie-Hélène Gendreau
Assistance à la mise en scèneCatherine Côté
DistributionPierre-Luc Désilets, Miguel Fontaine, Charles Fournier, Steven Lee Potvin et Vincent Roy
LumièreMathieu C. Bernard
DécorAmélie Trépanier 
Costumes et accessoiresMélanie Robinson
Conception sonoreVincent Roy
Direction techniqueMathieu C. Bernard
Mentorat d’écritureErika Soucy

Profitez du programme double avec Les murailles : 40 $ en prévente / 50$ dès la première du spectacle Les murailles

Vendredi 19 avril – 19 h Les murailles / 21 h Foreman

Samedi 20 avril – 16 h Foreman / 19 h Les murailles


Foreman
Du 16 avril au 4 mai 2019
SÉLECTIONNEZ VOTRE DATE

Programme double Les murailles/Foreman Le 19 avril 2019 - 19h et 21h

Programme double Les murailles/Foreman Le 20 avril 2019 - 16h et 19h

Pour les personnes à mobilité réduite, merci de bien vouloir contacter la billetterie au 418 529-2183 ou billetterie@theatreperiscope.qc.ca

Espace des curieux

Vidéos

Photos de répétition

   
     

Crédits photos : David Mendoza Hélaine

Extraits de texte

« J’pense que les gars m’aiment bien. J’suis capable d’en prendre. J’commence à faire mes preuves, pis à partir d’à soir j’va faire partie des insides quand y vont raconter des histoires. Le monde va savoir que j’me tiens avec eux… que j’suis quand même un peu dangereux. T’sais ces gars-là savent se battre pis y’ont toutes des chars. C’est des fucking gangsters! 
Man, j’me sens invincible, un mélange d’euphorie pis de rage. J’me sens tellement fort que j’ai l’impression que j’pourrais pitcher des boules de feux ostie ! Je l’ferai pas, mais j’suis sûr que j’peux. »