Saison 2019-2020

Je cherche une maison qui vous ressemble
À la mémoire de Pauline Julien et de Gérald Godin

Du 8 au 19 octobre 2019

Mardi - Mercredi > 19 h

Jeudi - Vendredi  > 20 h

Samedi > 16h

Durée du spectacle : 90 minutes

Hommage à deux icônes québécoises

Vingt ans après la mort de Pauline Julien, Catherine Allard a eu envie de créer un spectacle en hommage à la fièvre passionnelle et engagée de cette femme qui a laissé, tout comme son grand amour Gérald Godin, un héritage marquant pour le Québec. Mêlant poésie, documentaire, musique live et théâtre, cette création ranime la quête d’absolu et d’indépendance de ces deux icônes. Certains feront ici une merveilleuse découverte; d’autres saisiront cette chance d’y retrouver leurs idoles.

La pièce met en scène le couple contemporain que formaient la chanteuse et l'homme politique, tous deux engagés à penser un monde meilleur. L’autrice Marie-Christine Lê-Huu tisse, sur les traces de ce duo fascinant, une trame qui nous permettra tant de plonger dans notre mémoire collective que de nous tourner vers l’avenir.

Compagnies — Autels particuliers et Théâtre les gens d’en bas 
Texte — Marie-Christine Lê-Huu 
Mise en scène — Benoît Vermeulen 
Assistance à la mise en scène — Ariane Lamarre 
Distribution — Catherine Allard et Gabriel Robichaud et les musiciens Gaël Lane Lépine et Cédric Dind-Lavoie 
Scénographie et costumes — Nathalie Trépanier 
Costumes — Estelle Charron 
Lumière — Etienne Boucher 
Vidéo — Julien Blais 
Conception sonore — Gaël Lane Lépine 
Coaching vocal — Marie-Claire Séguin  
Maquillages — Angelo Barsetti 
Consultation au mouvement — Myriam Allard 
Direction de production — Maude St-Pierre Léonard 
Direction technique —David Poisson 
Agente de tournée — Paule Maher


Je cherche une maison qui vous ressemble
À la mémoire de Pauline Julien et Gérald Godin
Du 8 au 19 octobre 2019
SÉLECTIONNEZ VOTRE DATE

Espace des curieux

Mot du metteur en scène : 

« Pauline Julien et Gérald Godin ont «brûlé pour un rêve» et «enflammé toute une époque». Le Québec au temps de la Nuit de la poésie, de la création du Parti québécois, de la crise d'octobre et des mots d'amour par centaine, rapportés en 2019 par Catherine et Gabriel sur une scène de théâtre, comme un hommage à un pays où «on peut s'enraciner». Comme un écho à la vie de Catherine   et   de   son   père,   Gérald, qui,   après   avoir   entendu   chanter   Pauline   Julien   à   Saint-Boniface,   a   quitté   son   Manitoba natal   pour   s'installer   au   Québec   et   réaliser   son   rêve d’accomplissement, nourri par les espoirs collectifs d'une pensée politique humaniste. Dans une forme hybride et éclatée, mêlant chansons, poèmes extraits de lettres, extraits vidéo et   allocutions   publiques,   le   spectacle   raconte   plus   que   la grande   histoire   d'amour   et d'engagement  de  Pauline  et   de  Gérald  :   il  tente de  trouver  la place  d'une  certaine  quête  de l'idéal dans l'engagement politique et poétique des nouvelles générations. »
-Benoît Vermeulen

Extrait du texte :

« Et y aura jamais mieux que la voix d'un poète
pour défendre un projet de pays
qui a la langue comme port d'attache
une langue maternelle qu'on n'a pas le droit de parler au travail
à la banque
mais qui refuse de se taire
avec ses mots en résistance
notre langue bafouée mais vivante
qui devient le porte-étendard de ce qui nous unit. »