Saison 2014-2015

Le NoShow

Du 21 avril au 2 mai 2015

Mardi et mercredi à 19 h

Jeudi au samedi à 20 h

Sur le terrain du théâtre, des tentes, des tables de pique-nique, une corde à linge. Sur ce camping improvisé, où résident temporairement les artistes du spectacle que vous vous apprêtez à voir, l'ambiance est festive : on allume un feu, on discute, on vous accueille avec bonne humeur. Bons princes, les artistes vous laissent même le choix du montant que vous paierez pour assister au spectacle. Combien êtes-vous prêts à débourser? De votre choix dépendra la suite.

-

Dans les sociétés comme la nôtre, le prix qu’on est prêt à payer pour un bien ou un service détermine en quelque sorte sa valeur. Avec Le NoShow : un show-must-go-on à tout prix, une expérience théâtrale interactive, le collectif Nous sommes ici (Changing Room, L’étape) et la compagnie DuBunker (Je voudrais (pas) crever) vous posent la question: quelle valeur accordez-vous au théâtre ? Parce que la vie d’artiste, quoi qu’on en dise, n’est pas facile. Elle est faite de renoncements, de sacrifices, de désillusions, que contrebalancent difficilement les moments de grâce, les rencontres, les applaudissements.

Est-ce que le jeu en vaut la chandelle? Est-ce que ça vaut la peine pour les artistes de sacrifier leur vie pour leur art? La question est lancée.

Depuis le vif succès de sa création, ici au Périscope en 2013, dans le cadre du Carrefour international de théâtre, le NoShow a été présenté en ouverture du dernier Festival TransAmériques, puis à guichet fermé à Espace Libre cet automne, avant de partir à la conquête des publics de Vanves et Marseille, en France.  Pour notre plus grand plaisir, il revient dans la maison qui l'a vu naître.

Idée originale et mise en scène

Alexandre Fecteau

Auteurs

François Bernier

Alexandre Fecteau

Hubert Lemire

Maxime Robin

avec la collaboration des acteurs

Assistance à la création

Audrey Pedneault

Assistante à la scénographie

Marianne Ferland-Dutil

Direction technique et lumières

Renaud Pettigrew

Son

Olivier Gaudet-Savard

Vidéo

Marilyn Laflamme

Régie

Keven Dubois

Régie de plateau

François Leclerc

Production

Collectif Nous sommes ici

Théâtre DuBunker

Direction de production

Hubert Lemire

Distribution

Francesca Barcenas
François Bernier
Frédérique Bradet
Christian Essiambre
Hubert Lemire
Florence Longpré
Julien Storini

Espace des curieux

Historique du NoShow

30 juin 2010 : Première rencontre entre les acteurs de DuBunker de Montréal et ceux de Nous sommes ici de Québec. Premier laboratoire autour du spectacle. Bataille de guimauves sur les Plaines d'Abraham.

Juin 2011 : Présentation laboratoire dans le cadre du OFFTA (Montréal) et des Chantiers du Carrefour international de théâtre de Québec, sous le titre provisoire Labo M. (lire « La bohème »).

5, 6 et 8 juin 2013 : Premières mondiales au Carrefour international de théâtre de Québec, Théâtre Périscope.

22 mai 2014 : Spectacle d'ouverture de la 8e édition du FTA, salle Jean-Duceppe.

3, 4 et 5 juin 2014 : Représentations régulières au FTA, Cinquième Salle de la Place des Arts.

3 au 13 septembre 2014 : Représentations à Montréal, en saison, Espace Libre.

4, 5 et 6 octobre 2014 : Théâtre de Vanves, tout près de Paris.

9 et 10 octobre 2014 : Festival Actoral de Marseille, Merlan, Scène Nationale.

21 avril au 2 mai 2015 : Représentations à Québec, en saison, Théâtre Périscope.

 

Ce que les médias en ont dit ...

« Une pièce hautement interactive, sincèrement crampante et au propos d’actualité [...] À voir absolument. » Catherine Genest – Voir Québec janvier 2015

« Un spectacle extraordinaire, quelle idée formidable. Allez-y en courant. »
Pascale Lévesque – ICI Radio-Canada Première (juin 2014)

« Audacieux, brillant, essentiel. » Catherine Pogonat – ICI Radio-Canada Première (septembre 2014)

« Textes incisifs, mise en scène percutante et jeunes artistes qui ont le courage de dénoncer les conditions dans lesquelles ils pratiquent l'art du théâtre.» Lorraine Pintal, directrice artistique du Théâtre du Nouveau Monde – La Presse (septembre 2014).

« Le NoShow est une expérience inconfortable, drôle, touchante et réflexive, où chaque acteur offre une performance remarquable de sincérité et attire inévitablement la sympathie autant que l’embarras du spectateur. Cette œuvre devrait figurer à l’agenda de chaque citoyen québécois, afin de propager la compréhension réelle de la dynamique de l’industrie théâtrale de notre province, et afin de nous pencher collectivement sur notre gestion boiteuse de cette précieuse ressource culturelle. » Cléo Mathieu – Sors-tu.ca (septembre 2014)

« [...] l’œuvre d’Alexandre Fecteau est plus qu’une pièce, c’est une nécessité. » Augustin Carpentier – Info-culture.bizz (septembre 2014)

« Brillant, intelligent et très audacieux. Mission réussie ! » Claudia Larochelle – ARTV (juin 2014)

« A clever mix of comedy and complaint.» Kelly Nestruck – Globe and mail (juin 2014)

« Il est toujours utile de convier le public à la réflexion, encore nécessaire, sur l'art théâtral et sa place dans la société. » Mario Cloutier - La Presse (juin 2014)

« Quoi de mieux pour ouvrir le FTA, un évènement international de création contemporaine, qu’un spectacle qui restitue avec autant de conviction la situation terriblement précaire des jeunes artistes ? Devant un pareil état des lieux, des témoignages aussi diversifiés et qui sonnent aussi juste, on s’émeut autant qu’on grince des dents, on s’insurge aussi souvent qu’on éclate de rire. (...) D’une confondante humanité. » Christian St-Pierre – Le Devoir (juin 2014)

« It’s hard to resist so much youthful energy and charm. » Pat Donnelly - The Gazette (juin 2014)

« Si j’avais à résumer cet ovni de théâtre réalité dont les mécanismes s’avèrent généralement efficaces, je dirais que c’est un cri de vérité, un rideau levé sur la précarité des comédiens qui ne sont pas Claude Legault. » David Desjardins, Le Devoir (juin 2013)

« Avec conviction et sensibilité, sous l’habile direction d’Alexandre Fecteau, Le NoShow est en fait un OuiShow où l’on entend battre le pouls fébrile de la passion, du doute, et la nécessité d’être là où nous sommes. » Sylvie Nicolas, Le Devoir (juin 2013)

« Le ton du manifeste n’est ni cynique ni revendicateur, et c’est ce qui nous permet de l’accueillir pleinement. L’heure est plutôt à la fête, au partage, aux jeux, aux études de cas et aux démonstrations. (...)Pourquoi aimer le théâtre? Pour tout ça. » Josianne Desloges, Le Soleil (juin 2013)

« (...) une stimulante réflexion sur la condition des gens de théâtre. (...) Une soirée où hédonisme et intelligence se relancent pour notre plus grand bonheur. » Alain-Martin Richard, revuejeu.org (juin 2013)

« Les comédiens offrent un jeu sans fausse note très intimiste qui constitue la principale force de la production, certains instants sont magiques et on arrive autant à faire rire qu’à toucher le spectateur. Les questions que pose Le NoShow sont légitimes et se doivent d’être énoncées. » Francis Bernier, Montheatre.qc.ca (juin 2013)